Quelques astuces pour réduire les impôts à payer avec un bon investissement dans l’immo

Pour les investisseurs, il n’y a pas mieux pour placer leurs argents que le secteur immobilier. En effet, c’est une valeur sûre dont le prix peut augmenter au fil des années, mais c’est aussi le meilleur moyen de bénéficier d’avantages fiscaux divers. Voici les bons moyens qui sont applicables en ce moment et qui peuvent vous permettre de réduire les impôts à payer.

Investir et louer

Il est possible pour un professionnel comme pour un particulier d’investir sur un bien immobilier et de le mettre en location. Cela va ensuite, lui permettre de bénéficier d’un abattement fiscal très alléchant. Pour ce faire, un des dispositifs qui a le plus la cote depuis un certain temps, c’est la loi Pinel. Ce dispositif a vu le jour en 2014 et a permis à des milliers de personnes de se constituer un patrimoine sûr, mais aussi, de gagner des revenus fixes. Mais ce qui est le plus intéressant dans ce dispositif, c’est qu’il vous permet de jouir d’une réduction d’impôt de 21 % sur une période de 12 ans. On a aussi la loi Censi-Bouvard. Cette dernière est applicable sur les biens qui se destinent à recevoir et à loger des séniors. Il permet à un investisseur de placer son argent dans une résidence spécialisée et d’en collecter les revenus de location. La réduction d’impôt qu’il pourra prétendre est à hauteur de 11% par an. Ensuite, il y a la loi Malraux qui est sans doute, la plus intéressante en matière d’abattement fiscal. Toutefois, il faut investir jusqu’à 300 000 euros et faire une rénovation complète du bien acquis avant de pouvoir bénéficier d’un abattement qui peut aller jusqu’à 50% de la valeur d’acquisition du bien.

Le déficit foncier et le SCPI

Pour ceux qui prévoient un investissement dans l’ancien, le déficit foncier est aussi un dispositif intéressant. Pour ce faire, l’investisseur aura à acheter un bien ancien et de l’aménager pour être conforme à la mise en location. Dans le cas où les revenus fonciers n’arrivent pas à hauteur des charges engagées durant les travaux d’entretien et de rénovation, le surplus de dépense peut être défalqué du montant général d’impôt à déclarer. Cependant, ce montant sera plafonné à 10 700 euros. Le déficit foncier prévoit également une récupération du surplus, mais étalée sur une période de 10 années. Et enfin, le SCPI ou la société civile de placement immobilier est un autre moyen pour réduire son impôt tout en mettant en location un bien. Le SPCI permet à un investisseur d’acquérir une part sur un bien immobilier géré par une société de gestion immobilière. En d’autres termes, il ne va pas acheter le bien en entier, mais aura un loyer en fonction de sa part d’investissement. Il revient donc, à la SPCI de gérer le bien et de répartir les dividendes perçues.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *